Projet Parisien

Vous trouverez sur cette page les propositions de Rachida Dati pour Paris :

 

PROPRETE
Faire de Paris une ville propre 24h/24 et 7j/7

La direction de la propreté sera réorganisée, avec une plus grande mécanisation des tâches et une modernisation des techniques de nettoyage.

Des brigades d’intervention rapide seront généralisées pour agir efficacement dès qu’un signalement est donné.

Des expérimentations seront menées pour intensifier la lutte contre la prolifération des rats.

SECURITE
Faire de Paris une ville sûre

La politique de prévention et de sécurité à Paris sera réorganisée autour de trois acteurs :

Une police municipale armée, dotée de 3400 agents sur le terrain. Cette police sera chargée de lutter contre la délinquance du quotidien : vols à la tire, agressions, cambriolages. Sa présence quotidienne sur le terrain sera également déterminante pour permettre aux Parisiens de se réapproprier un espace public dont ils sont aujourd’hui dépossédés.

Des effectifs de sécurité privée pour des besoins ponctuels (événements) ou la surveillance de bâtiments.

La police nationale qui sera recentrée sur ses missions, car déchargée de toutes les missions qui ne relèvent pas de son cœur de métier et qui pourra se concentrer sur ses missions d’interpellation, d’investigation et de démantèlement des réseaux et des trafics.

FAMILLE
Faire de Paris une ville où les familles s’enracinent

L’ensemble des tarifs municipaux seront diminués pour soulager le budget des familles : le prix plafond pour la cantine sera abaissé à 3,50 euros contre 7 aujourd’hui.

Alors que les jeunes couples parisiens quittent la capitale à l’arrivée du premier ou du deuxième enfant, je m’engage à créer un chèque « Paris d’avenir » pour aider les familles de classe moyenne à rester à Paris à l’arrivée d’un nouvel enfant. Les familles de classe moyenne et classe moyenne supérieure recevront 1200 euros minimum par an pendant 3 ans à l’occasion de l’arrivée d’un nouvel enfant. Et cela dès l’arrivée du 1er enfant.

LOGEMENT SOCIAL
Faire de Paris une ville où les locataires du parc social ne sont pas des Parisiens de seconde zone

La priorité sera donnée à la réhabilitation et à la sécurisation du parc existant. Le statut des gardiens sera renforcé pour les protéger dans leur fonction au service des locataires.

Pour casser les ghettos actuels et rétablir une réelle mixité sociale, un plan d’accession à la propriété pour les classes moyennes sera lancé pour 3% du parc dans les quartiers où la part de logement social dépasse les 30%.

ECONOMIE
Faire de Paris une ville où l’on peut entreprendre et créer

Nos commerces ont été fortement éprouvés par les manifestations et les grèves depuis plus d’un an. Je m’engage aussi à diminuer les taxes s’appliquant aux commerçants et à institutionnaliser un fonds de soutien en cas d’événement les privant temporairement de leur revenu (événementiel, réception diplomatique, mouvement social);

J’instaurerai un tarif de stationnement réduit pour les artisans qui interviennent chez des Parisiens, car aujourd’hui ils sont de plus en plus nombreux à décliner des commandes, au détriment des Parisiens et de leur propre activité.

Paris ne peut pas être une ville attractive économiquement, si elle n’est pas attractive pour ses habitants. Les mesures en faveur de la qualité de vie et de la fluidité du trafic joueront un rôle majeur pour refaire de Paris une ville d’entreprise et de création.

ECOLOGIE
Faire de Paris une ville où l’on retrouve un équilibre de vie

Un plan pour se réappropriai les bois de Boulogne et de Vincennes sera engagé. Des caméras de vidéoprotection seront installées à l’intérieur et aux abords des bois et je demanderai la création d’antennes de police dédiées pour faire face aux trafics qui affectent ces deux poumons verts de la capitale. Une fois « sécurisés », les bois seront orientés vers les activités sportives, de loisirs et de détente.

Des actions de lutte contre les pollutions sonores et visuelles seront mises en place. Elles intégreront une refonte du Règlement local de publicité et un encadrement strict des horaires de chantier et des activités nocturnes pour limiter les nuisances subies par les riverains

SANTE/ BIEN-ÊTRE
Faire de Paris une ville qui protège la santé de nos enfants

Je lancerai un plan « Air sain pour nos enfants » avec la généralisation des capteurs dans les écoles et les crèches, associée à l’utilisation exclusive de produits d’entretien naturels, et l’installation de purificateurs d’air filtrant les particules et les gaz polluants.

Dans les cantines, je souhaite favoriser les circuits courts en privilégiant les producteurs franciliens et développer les potagers comme cela se fait dans certaines écoles du VIIe arrondissement où les enfants peuvent goûter les légumes qu’ils font eux-mêmes pousser. Des ateliers de nutrition et de sensibilisation autour des fruits et des légumes seront mis en place.

Une campagne municipale de sensibilisation aux bonnes pratiques en matière d’exposition des enfants aux écrans sera lancée.

MOBILITE FLUIDE
Faire de Paris une ville où la mobilité est fluide

Je proposerai aux Parisiens un plan de mobilité, construit avec des experts et les maires des communes limitrophes qui permettra de prendre en compte tous les modes de déplacement dans la capitale (marche, voitures, vélos, trottinettes, etc.) et les enjeux du Grand Paris. Les maires d’arrondissement seront chargés de soumettre ce plan aux Parisiens lors de la première année de la mandature.

Ce plan permettra de fluidifier la mobilité pour plus d’écologie.

Un moratoire sera posé sur la suppression des places de stationnement pour les véhicules.
L’électrification du parc de véhicules sera favorisée, avec l’installation de bornes de recharge dans tous les parkings de la ville (privé et du parc social).

Les piétons sont les grands oubliés des mandats Hidalgo, un plan piéton sera lancé pour apaiser et sécuriser les axes de circulation piéton et renforce la lisibilité des aménagements de voirie.

GOUVERNANCE
Faire de Paris une ville exemplaire en matière de gestion financière et de gouvernance

Malgré l’augmentation considérable du budget de la Ville, le montant de la dette de Paris est passé de 1 milliard en 2001 à 6,14 milliards aujourd’hui. Mon premier engagement sera de stabiliser la dette de la Ville et d’assurer sa décrue sur l’ensemble de la mandature.

J’engagerai un plan de modernisation et de rationalisation de l’administration parisienne, en donnant la priorité aux agents de terrain.

Je m’engage à ne pas augmenter les impôts sur la mandature.

Je renforcerai les compétences des maires d’arrondissement en matière d’organisation du service, notamment pour les missions de propreté.

CULTURE
Faire de Paris une ville dont l’identité des quartiers est préservée

La priorité a trop souvent été donnée aux monuments les plus touristiques. Je veux engager un plan de rénovation de l’ensemble du patrimoine parisien avec comme objectif 0 site patrimonial en danger à la fin de la mandature.

Pour lutter contre l’uniformisation des arrondissements, je soutiendrai les commerces de bouche, les artisans et les librairies indépendantes qui contribuent à l’identité de nos quartiers.

Je travaillerai avec le tissu associatif, pour valoriser l’histoire des rues  et des quartiers, est la rendre vivante à travers des événements populaires.